Bleach Project


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discution dans les couloirs

Aller en bas 
AuteurMessage
Ishida Ryuuken
~ Quincy ~
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 10/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Ultime arc....
Niveau:
11/14  (11/14)
Expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Discution dans les couloirs   Mer 12 Mar - 0:14

C’était une journée relativement calme dans l’Huenco Mode et le silence régner dans le palais de Las Noches, mais malgré ce silence on pouvait distinguer une silhouette cette silhouette n’était rien d’autre que celle du Fraccion du 3eme espada…

*C’est bien calme ces temps-ci je déteste c’est ce genre de journée tranquille que maitre Stark aime, moi c’est un peux le contraire mais bon…*

Penser l’arrancar tous en marchant dans le palais, il fallait dire que ce genre de journée était particulièrement ennuyeuse et la seul chose qu’il y avait à faire ces jours la était de marcher pour faire passez le temps…


*Je me demande comment Stark-sama peux aimer rester comme ça a rien faire c’est vraiment ennuyeux !*


Mais heureusement pour le Fraccion, cette journée n’allais peut être pas être aussi calme et ennuyeuse car en effet une autre silhouette se dessina au bout du couloir, une silhouette plutôt familière…

Hum… Tien vous êtes sortit de votre canapé Stark-sama, c’est rare ! Je me demande bien ce qui vous amenez a bouger….

Fit l’arrancar a la carrure plutôt imposante, la sortit de son maitre l’avait plutôt étonné puisque celui-ci était plutôt du genre paresseux et ne bouger presque jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Hawtness
~ Admin | Vasto Lorde | Espada #3 ~
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Sur une étendue de coussins moelleux
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]:
Niveau:
18/18  (18/18)
Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Mer 12 Mar - 16:40

Le Hueco Mundo, sinistre désert aride, terre de chaos et étendue moribonde... C'est dans ce lieu que se trouvait un palais blanc comme neige, où dans ce dernier se trouvait le Tercero Espada.
Stark ouvrit un oeil. Face à lui, un immense et sombre plafond. Rien de bien intéressant, alors il referma son oeillade. Stark ouvrit alors les yeux. Le flou s'était éclairci, la lueur blafarde provenant de la lune qui pointait le bout de son nez à la fenêtre. Il était peut être temps de sortir un peu des coussins pour se dégourdir les jambes... Ce n'était pas si souvent qu'il avait besoin d'un peu d'exercice, autant ne pas y couper... Et puis ça lui changerait les idées. Mais dans un petit moment, une petite sièste s'impose d'abord. Après tout, il ne faut pas précipiter les choses !
Stark ouvrit à nouveau son champ de vision. Bon, allez, c'était le moment de se lever... Il s'étira de tout son long en baillant. Encore un petit grognement et il s'assit. Regardant autour de lui, il se rendit compte que ses deux Fraccions n'étaient pas dans le coin. Dans un sens tant mieux, il ne se ferait pas engueler par ses deux là parcequ'il restait à paresser.
Encore quelques secondes et il se retrouvait debout. D'un geste de la main, il épousseta son uniforme, puis délaissa son lieu de sieste préféré pour un peu d'exploration dans les couloirs.
A chaque fois, le Tercero Espada se rendait un peu plus compte que le palais était mortellement ennuyant. Marchant au hasard dans les couloirs, il passait devant des salles vides, des escaliers, des portes closes. Ses pas résonnaient sur la pierre grise.

*Où sont-ils ses deux là ?...je m'emmerde toute la journée..*

Ses pas résonnant par son habituel 'swip' caractéristique. D'abord, le bruit d'une semelle qui frotte la pierre lisse du sol, suivi du claquement de ses talons, et puis encore ça recommence, en rythme. Ses pas lents et glissés créaient ces sons infimes qui venaient troubler le silence profond qui reignait habituellement en maître sur les couloir de Las Noches. Stark aurait pu marcher avec plus de distinction, avec l'air plus inspiré, ou même avancer plus vite, mais pourquoi faire? Il n'avait rien à prouver à personne, son rang parlait pour lui. Et pourquoi se presser ? Après tout il suffit de partir à point. Quand à un croisement de couloirs, le plus cossard des Espada aperçut une de ses Fraccions, c'était Shiva. Ce dernier semblait bien surpris de voir son maître debout, alors qu'il n'avait eu nul besoin de l'obliger à se lever.

"Pourquoi, tu attendais quelqu'un d'autre ?"

Sa réplique directe avait été prononcée avec un ton dur, cassant. Il aurait pu être aimable, mais il n'avait pas envie. De toute façon, pourquoi l'aurait il fait ? Son faciès exprimant toujours son attitude désinteressé et sereine, sans la moindre expression de joie ou d'un autres sentiments inutiles.
S'adossant sur le mur gris, il jetta un oeil à son Fraccion. Le regard en disait long sur la pensée du feinéant. Pourquoi donc Shiva se ballader seul ? D'habitue il était toujours en compagnie de Kuga.
Ses cheveux avaient tendance à partir dans tous les sens et à rebiquer, il les recoiffa d'un geste de la main. Un petit baillement et c'était repartit.
Désignant d'un mouvement du menton la silhouette qui s'avançait, il ne put s'empecher de faire une petite remarque.

"Alors on s'ennuit Kuga ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiriodan Kuga
~ Fraccion d'Hawtness Stark ~
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Hueco Mundo
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Yuurei
Niveau:
11/12  (11/12)
Expérience:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Jeu 13 Mar - 1:51

Hiriodan marchait seul dans les couloirs désert de Las Noches, pas une vitre a moin de trouver un couloir souvent enprunter par Aizen-sama, il était bien entendue dans les coin les plus fréquenter par celui qu'on surnommait le dormeur officiel, Stark Hawrness, son propre commandant, celui-ci dormait toujours ou presque et prenait son temp. Hiriodan était du même genre, toujours à faire le fénéant mais lorsque les jours de calme ce sucédait l'una près l'autre l'ennuie le térassait et il errait dans chaque couloir ppour trouver une quelqu'onque occupation. Plus loin dans le corridor il y avait finalement des personnes, il ne put dire d'avance qui c'était mais vue l'endroie il n'y avait pas grand choix, finalement la voie lente et endormi de son chef prouva ce qu'il pensait.

"Alors on s'ennuit Kuga ?"

"Tu ne t'ennuie pas toi? je sais bien que des journées de calme ses sympathique mais sa fait des semaines qu'il ne se passe strictement rien, ses l'enmerdement totale."

Il finit par rejoindre son maitre et finalement la tranquille petite shiva était présente elle aussi, elle était tranquille au niveau bavardage seulement, le nombre de missions incalculable qu'il avait dut faire ensemble l'avait habituer à son comportement. Elle lui disait toujours de se presser et d'arrêter de dormir tandis que lui c'était l'inverse. Personne parcontre en dehors de la fraction numéro 3 ne se pleignait vraiment d'eux, ils dormait souvent certe mais l'hors de combat il était bien l'une des meilleurs troupes d'assauts.

"Salut Shiva, quoi de nouveau?"

*Maitre...depuis quand vous reveiller vous pour marcher...ou en tout les cas vous reveiller par vous même et non avec notre aide, ou celle de Lilinette....*

Il replaca son bandeau sur ses yeux et avanca lentement pour finalement s'appuyer contre un mur. Ses long cheveux blond était par dessus ses épaules et il n'avait aucun sourir au visage, aucune expression, dite à quelqu'un que Stark est un homme qui dort et flane toujours , qu'il ne parle pas beaucoup et qu'il reste sans émotion, oui , décriver le seulement avec son attitude et certain s'attaquerons a Hiriodan à la place. Il bailla un momment puit regarda le mur fâce à lui sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow Jaggerjack
~ Adjuchas | Espada #6 ~
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Las Noches
Date d'inscription : 10/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Panthera
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Sam 15 Mar - 12:57

La blancheur de Las Noches… ses couloirs d’église aussi sinistres soient-ils, ainsi que tout autre détail décrivant la noblesse de ses habitants. Enfin… la noblesse ? Chez certains, oui, chez d’autres, non. Cette parole ne se rapporte pas nécessairement au Sexta Espada, mais plus exactement à ceux qui le cherchent par n’importe quel moyen, de façon à le rendre si… arrogant et peu sociable amicalement. Le problème avec Grimmjow, c’est qu’il répond aux provocations, et que lorsqu’il commence à être violent, personne n’arrive à trouver le mot pour qu’il s’arrête. Une vraie pile électrique. Une pile qui ne se stoppe par sur commande, sauf, excepté par Aizen. Malgré son arrogance, son manque de respect, Grimmjow reste toujours à sa place vis-à-vis d’Aizen. Mais… notre Grimmjow, n’a-t-il pas de raison de se comporter ainsi ? Bien sûr que si. Le reste de l’Espada le trouvait fortement déplaisant, et le sous-estimaient en raison du fait qu’il soit une demi tête brûlée, mais qu’en savent-ils réellement… ? Il rendait tout simplement la pareille à ceux qui lui causaient du trouble, peu importe dans quel tiroir classer l’affaire. Chacun des Espada avait sa propre personnalité, et ça, c’était une chose dont le respect laissait à désirer. Il faut dire que Grimmjow s’en fichait ouvertement, de toute façon, qu’ils meurent, ces rigolos qui le prenaient pour un imbécile. C’était une chose qu’il n’appréciait pas, avant toute chose… et c’est probablement pour cette raison qu’il se montrait très souvent mauvais envers les autres Arrancar. Que voulez-vous, c’est sa façon de s’imposer parmi les autres… malheureusement, ce genre de tentative de se faire toujours plus remarquer se terminait bien souvent en règlements de comptes.

Sous une ambiance la plus terne possible, des pas résonnaient dans cette vaste étendue de vide… il n’y avait rien dans Las Noches, tout bonnement rien. Même les chambres n’étaient pas vraiment meublées… mais il faut dire que le palais donnait plus une impression de prison que de palais au luxe inégalable. Une véritable fourmilière, tout de même, à cause des innombrables Arrancar que l’on pouvait croiser à n’importe quel moment, et à n’importe quel endroit. Ces Arrancar qui regardaient Grimmjow avec effroi… on pouvait même supposer qu’ils l’évitaient en grande partie, pour ne pas risquer de mourir d’une certaine façon qui ne demandait qu’un effort physique minimal à notre Sexta Espada. Il y avait beaucoup de mauvaises choses, ici, dont on pouvait faire l’inventaire, et c’était très justement l’actuelle occupation de Grimmjow, qui ne faisait que s’ennuyer… il n’y a pas grand-chose à faire pour tuer le temps, de toute façon, à Las Noches. Le seul moyen qu’avait trouvé Grimmjow, c’était d’user de violence gratuite et impulsive envers les Arrancar, les menaçant de mort, de souffrance, et de pas mal d’autres choses mauvaises à savoir. Mais il se faisait régulièrement taper sur les doigts lorsqu’il agissait ainsi, alors il en conclu bien vite que ce n’était pas une manière de faire passer le temps, et dans tous les cas… ça ne faisait que l’affaire que quelque minutes. Il lui fallait du combat, du vrai combat, du massacre, enfin… aller sur Terre ou à la Soul Society serait une bonne initiative pour régler ce problème d’éternel ennui, mais sans ordre de mission, pas moyen de se rendre nulle part. Néanmoins, Grimmjow était véritablement borné, et ne faisait donc pas attention aux règles, pourtant établies avec vigilance. Et puis, le reste… du moment qu’il trouvait un moyen de satisfaire Aizen (et surtout de satisfaire ses pulsions meurtrières), tout allait pour le mieux. Pour l’instant. Mais ça, ça restait à prouver.

Grimmjow déambulait dans ce dédale interminable de couloirs, sans chercher à se rendre dans un lieu précis. Non il s’en fichait. De toute façon, où qu’il aille, le topo serait le même. Les mains dans les poches et le regard vers le plafond, il songeait à toutes les choses qu’il pourrait faire à ces enflures de Shinigamis. De la torture, encore et encore, un mort lente et très certainement douloureuse… ah, ça oui. Il ne tuait jamais les Arrancar, même s’il était violent avec eux, mais en revanche, les Shinigamis n’en avaient pas droit, à de la pitié. Seul leur mort comptait. Ils n’étaient que des insectes à piétiner, de toute façon… un obstacle aussi médiocre face à l’Espada, ce n’était rien d’inquiétant. Un calme hors du commun, une inquiétante harmonie entre l’ombre qui couvrait les murs cachés par d’immenses colonnes de marbre, et un sentiment de vide effroyable. Las Noches… unique bâtiment de tout le Hueco Mundo, qui était pourtant une dimension incroyablement vaste. Non, même, on se demandait toujours si le désert du Hueco Mundo avait une fin. C’était un détail impossible à certifier, mais de toute façon, Las Noches était bien assez grand comme ça, ce n’était pas la peine de chercher plus loin. Grimmjow effleura rapidement le manche de son Zanpakuto, leva sa main qu’il passa dans sa chevelure bleue. Comment un pareil ennui était-il possible ? Ça n’avait pas de sens, rester enfermé dans son cocon et attendre une seule réaction adverse ici, tranquillement, dans ce palais aussi vide que le néant, où de toute façon, n’importe quel visiteur tomberait sous le premier coup d’un seul Espada. C’était ridicule de se renfermer sur soi-même et préférer ne rien faire plutôt que d’opérer de façon efficace contre ces misérables Shinigamis. Ils n’étaient pas un très grand obstacle pour les plans d’Aizen, mais une seule collision avec eux, et il faudrait passer aux derniers moyens possibles. Un minimum de vigilance s’imposait, malgré tout.

L’ennui durait, encore et encore. Grimmjow sentait le temps passer, toujours en marchant d’un pas lent et résonnant dans cette immensité qu’était Las Noches. Quitte à s’ennuyer, autant le faire à plusieurs. Il commençait à sentir des reiatsus plus ou moins puissants aux alentours, cherchant à reconnaître de qui il s’agissait. Il ne reconnu cependant qu’un seul d’entre eux, celui du Tercero Espada, Hawtness Stark. Un si puissant reiatsu, ce n’est pas ordinaire, donc logiquement, plus facile à reconnaître que le reste. Mais de toute façon, les deux autres personnes qui l’accompagnaient, il ne les connaissait pas. Pourquoi se casser la tête à chercher ? Il ramena sa main dans sa poche, se déplaçant en direction de l’endroit d’où provenait le reiatsu de Stark. Au fur et à mesure qu’il avançait, ses pas ralentissaient. Il n’était pas pressé, cela va sans dire. Pourquoi se dépêcher… ? Il n’y aurait sûrement pas grand-chose à faire là-bas non plus, à moins qu’une bagarre éclate au moment où il arrive, mais il n’en avait pas envie. Non… l’ennui était aussi un piège qui se referme petit à petit sur la personnalité d’une personne qui en est victime. Arrancar ou pas. Et c’était plutôt inquiétant, surtout quand on voyait qu’à cause de ça, Grimmjow refusait de se montrer violent envers les Arrancar en dessous de lui, et déplaisant envers les autres Espada. Une demoiselle Arrancar se pointa sur son passage, ce qui était probablement involontaire… elle sursauta, surprise de croiser Grimmjow, et recula d’un pas… elle n’avait pas l’air d’être très confiante à son égard, mais qu’importe… de toute façon, confiance ou pas, il s’en fichait bien haut et bien fort. Il scruta l’Arrancar avec un regard indifférent, et tourna la tête en fermant tranquillement les yeux, pour ensuite pousser un soupir.


« Me regarde pas comme ça, va. J’vais pas t’bouffer. »

Cette Arrancar reprit alors son calme, et s’excusa de sa façon d’agir… quelle plaie. Baissant les yeux, et les deux mains derrière le dos, elle se retira. Tant mieux pour elle. Si elle le fuyait, alors tant mieux, oui. Mais si ce n’était pas le cas, alors cette fille avait un minimum de respect pour la hiérarchie, et forcément, montait dans l’estime de Grimmjow. Mais qu’importe. Il tourna les talons, et s’en alla, toujours les mains dans les poches. Quelle que soit sa prochaine rencontre, il devinait qu’une fois de plus, il ne pourrait rien faire de plus que remettre la personne en question à sa place de façon significative. Si, bien sûr, ce n’était pas un Espada. Ou un de ses Fraccions. C’était si complexe, ce système de hiérarchie, pourquoi ne pas tout simplement ranger tous les Arrancar dans une Fraccion… ? Ça, c’était une question qu’il se posait toujours… faut-il qu’il n’aime pas les complications, pour lui, seule la force brute et la violence gratuite sont les bons éléments d’un combattant. Ce que, par exemple, Ulquiorra n’avait pas, c’était l’instinct poussé. C’est probablement pour ça que Grimmjow ne l’aimait pas. Il faut dire qu’il n’aimait personne. Arrivé dans un couloir où le fameux reiatsu de Stark se faisait sentir, il tourna seulement les pupilles pour apercevoir le Tercero Espada et deux autres énergumènes qui étaient… très certainement des Arrancar à son service. C’était du moins la conclusion qu’il en tirait, mais après, il n’en savait pas vraiment grand-chose. Une fois de plus, il était tout simplement désintéressé. Mais visiblement… il n’était pas le seul à sentir le temps passer d’une façon déplorable. Excepté Stark, car lui, il devait avoir l’habitude de s’ennuyer… c’était envisageable, oui, pour quelqu’un qui passe la quasi-totalité de son temps sur un canapé, à compter les moutons.

« Hoy le taff, on s’fait chier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Hawtness
~ Admin | Vasto Lorde | Espada #3 ~
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Sur une étendue de coussins moelleux
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]:
Niveau:
18/18  (18/18)
Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Sam 15 Mar - 17:19

Spoiler:
 
Le Hueco Mundo, pays de désolation et d’infortune, plongé dans une éternelle nuit marquant une tristesse dorénavant bien gravée dans le sable de son monde. En effet, le monde creux n’avait d’un désert que l’immaculée cendre qui le recouvrait dans son entière et infinie frontière. Parmi ces grains couleur grise, on pouvait distinguer de fines et desséchées brindilles partant des profondeurs de ce désert et taillées dans un matériau semblable au marbre. Etrange vision que de voir un royaume dénaturé, abandonné par la couleur, où seul un étrange ciel parfois rubiconde vins s’ajouter à ce mystérieux endroit. En marchant pendant des décennies, il était possible d’arriver, si les créatures diaboliquement masqués, s’en doute pour cacher la misère de la vie peinte sur leur visage, ne vous avez pas dévorées avant, devant une gigantesque citadelle d’ivoire, mêlé entre une peinture blanche et grise, repère suprême des plus puissants monstres qu’ait pu connaître ce mélancolique royaume : les Arrancars. C'est dans ce décor avec des murs gris, un sol gris, un plafond gris... un ciel gris et une lune grise. Qui avait décidé de tourner ce film en noir et blanc ? Sans compter qu'aucun être ne passait dans les environs, donc que rien ne bougeait ou se faisait entendre, ça faisait très cinéma muet. Quelqu'un allait il insérer un écran noir pour y afficher un texte explicatif ? Ainsi donc, dans cette scène des sixties, le Tercero Espada avait émergé de son sommeil de plomb.

Ses pensées flânaient et sa carcasse déambulait sans but précis, sans motif apparent dans ce palais aussi blanc qu'ennuyant, suite à une sièste qu'on qualifiera d'importante l'ayant pour le moins reposé. Ses pas poussaient quelques bruits sibyllins, difficiles à cerner, le plongeant peu à peu dans l'ennuis, ses Fraccions semblaient dans le même état que lui, depuis toutes ses années d'existences, n'était jamais parvenu à trouver enfin un intérêt ou un passe-temps mais il ne cessait de s'approcher vers lui, sans savoir à quel instant son périple prendrait fin, il laissait son corps vaguer, observant et maintenant tuant hollows, shinigamis ou autres qui se dressaient devant Aizen, lui qui avait fait ce qu'il était devenu. Pour seul motif de l'étiquette répugnante qu'il leur avait attribué d'office, totalement désagréable à sa vision. Il avait apparemment oublié ce qu'il était autrefois avant de prendre cette forme, ou préférait-il se concentrer sur le présent et sur ce qu'il était à présent. Sûr de ses capacités et de ce dont il était capable, son but ne résidait pas dans l'optique d'atteindre une puissance sans limite, comme la plupart des Espadas de son rang mais seulement de s'assurer du bon déroulement des plans du roi du Hueco Mundo et que personnes d'un rang inférieur n'entrave ses principes. Tout le monde étaient dans la vissitude, Shiva et Kuga ses Fraccions n'y échappaient pas plus que lui.

"Prend ton mal en patience Kuga, on aura vite fait d'avoir des ordres."

Les jours défilaient et Stark voyait sa trotte interminable, sans pour autant désespérer, n'ayant de toute façon pas les moyens d'égayer pleinement ses journées sur cet énorme palace, il était prisonnier de l'ennui. L'étonnement le gagnait lorsqu'il guettait au loin sans pouvoir discerner la vie qu'il se tramait dans le lieu qui fut jadis son repaire.
Un signe ou un hasard, lui-même ne savait pas vraiment comment le prendre mais il préféra jouer l'ignorant sans trop se faire d'illusions, Grimmjow déambulait lui aussi dans Las Noches, à la recherche d'une quelconque distraction. Bon, puisqu'apparemment le Sexta attendait qu'il parle, Stark eut un soupir, pencha la tête des deux côtés pour étirer ses cervicales et reprit son air las.


"Ohayô Grimmjow, tu sais la peur de l'ennui est la seule escuse du travail."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiriodan Kuga
~ Fraccion d'Hawtness Stark ~
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Hueco Mundo
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Yuurei
Niveau:
11/12  (11/12)
Expérience:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Dim 16 Mar - 2:12

(hrp: au putain Grimmy, le rp de fou...presque pas de placotage juste de la description....ses magnifique....)

"Prend ton mal en patience Kuga, on aura vite fait d'avoir des ordres."

Se fut la réponse de son grand maitre, rien de plus, rien de moin. Une réponse très normal de la part de Stark, le flemmard officiel de tout Hueco Mundo. Beaucoup d'Arrancar souhaite travailler pour des grands comme Hallibel pour les filles, Grimmjow pour les brutales destructeurs et Ulquiorra pour son attitude des plus cool. Mais Kuga n'a jamais regretter d'être arriver dsous les ordresde Stark, un flemmard compulsif mais un combatant orpaire ainsi qu'un bon stratège, si ont s'arrête à la flemmardise de Stark, on manque beaucoup de chose, et sa, Kuga le ventait quelque fois pour ces petites choses là.

"Ce n'est pas comme si je détestait rien faire, sa fait du bien des pauses combats, mais il y a pause et méga pause....de toute façon je vais comme d'habitude vous croire et commme d'habitude vous aurer raison."

Shiva était dorénavent partie, elle avait été appeler par l'une de ses amis de la section ouest, en d'autre terme, l'endroie ou il y avait le plus de fille dans tout Hueco Mundo. Ses alors qu'ont entendit de loin l'une d'entre elle sursauter, elle semblait avoir la frousse et finalement lui et son commandant purent savoir ce qui avait causer cette émoit.

« Me regarde pas comme ça, va. J’vais pas t’bouffer. »

Le seul qui pouvait parler de cette façon et imposer une peur a quelqu'un était le 6ème Espada, Grimmjow Jaggerjack, alias grande brute assoifer de combat. Il s'emerdait certainement lui aussi de ne pouvoir rien faire, et celui qui était le plus amkmène de s'enmerder et de détester le calme plat de la situation, c'était bien lui.

« Hoy le taff, on s’fait chier ? »

*Je déteste son language....il pourrait avoir un peut plus de respect pour mon commandant...si il n'était pas plus fort que moi je l'aurait déja attaquer....*

"Ohayô Grimmjow, tu sais la peur de l'ennui est la seule escuse du travail."

*Une belle phrase... je ne comprend pas le sens complet de cette phrase mais bon, venant de Stark sa risque d'être une parole sage que Grimmjow n'apréciera pas forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Gin
~ Shinigami Traitre | Ex Capitaine de la Troisième Division | Second d'Aizen ~
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Shinsô
Niveau:
15/20  (15/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Dim 16 Mar - 11:46

Las Noches, le grand palais blanc, triste, et mélancolique, commençait à se peupler de monde. La nuit était en maître dans le désert, aussi bien le jour et le soir. Des Arrancars marchaient dans les couloirs, remplissant leurs tâches quotidienne. Les Espadas étaient tous retirer dans leurs quartiers.
Gin marchait silencieusement, le sourire au lèvre, les yeux fermé, marchant au hasard dans le grand palais. Passant de couloirs en couloirs, passant devant des dizaines et des dizaines de fenêtres, Gin trouvais toujours quelques choses à faire dans cet immense palais blanc.
Ichimaru marchait, calmement, silencieusement. Les manches de sa veste masquait ses mains, aussi bien que ses bras. La tunique noir se distinguait parfaitement, sous la tunique blanche immaculé. Quel était cette obsession sur le blanc ? Aizen devait être fou à ce moment là, quand ils ont confectionné les vêtements.
Quel heure était-il ..? La notion de l'heure n'existait pas, ou plutôt n'existait plus dans le Hueco Mondo. Ne nuit éternel, une lune permanente, des couleurs mono tomes, basés principalement de blanc, accompagné d'un ciel noir étoilé. Gin, s'arrêta un instant devant un fenêtre. Il tourna la tête et de ses yeux rouges, il fixa la lune. Son sourire disparu, pour laisser place à un esprit de songe. Il regardait intensément la lune, mais cette dernière dominait sur le désert blanc.
"El desierto blanco". De fines blanche grises et blanche, semblable à du marbre, étaient visible. Elles jaillissaient de son le sable blanc, comme si elles sortaient des entrailles de la terre. Aucun signe de vie dans le désert, même si ce dernier s'étendait à perte de vue. Quel théâtre triste et sans vie ...
C'était totalement différent de la Soul Society. Un soleil et un ciel bleu, parsemé de quelques nuages, le Rokugaï ensoleillé, le Seireitei illuminé ... Il pensa un instant à son passé, et à une personne ... La seul personne avec qui il a eu un véritable sourire sincère.
Il sourit un instant, ferma les yeux et repris sa promenade dans les longs corridors.

Il marcha, le souffle de sa veste soulevait le sable du couloirs venant du désert, simplement emporté par le vent. Deux Arrancars se chargeaient déjà de laver le sol. Mais quand Gin passa, ils se redressèrent et firent une révérence.
Tout les Arrancars qui se trouvait à proximité de Gin se redressait à son passage. Gin souri, à la vue de ce spectacle enrichissant. Un sourire à la fois moqueur, et qui te remmenait directement à ta place.
Un plateau d'argent tomba par terre, rempli de fruit. Sans doute destiné à Aizen. La jeune Arrancar qui portait ce plateau était tombé, glissant sur le sol encore mouillé. Elle gémissait, se frottant le genoux. Une pomme roula vers Gin, tout doucement. Le fruit se stoppa à ses pied. L'ancien capitaine fixa un instant la pomme, et la ramassa, et se dirigea vers la jeune Arancar. Quand cette dernière aperçu le Shinigami, elle se mit à genoux et s'excusa platement.
Ichimaru sourit, et tendis sa main. La jeune femme regarda la main, avec un regard plein d'étonnement et de stupeur. Elle se leva toute seule, ramassant les fruits, remercia son supérieur et partit rapidement. Gin la regarda partir, puis fixa la pomme. Elle l'avait oublié ... Tant pis, elle était pour lui maintenant. Il croqua dedans, avec un sourire, et reparti.

Au fur et à mesure de ses pas, il mangea la pomme. Il pensait à autre chose ... A elle, qu'il avait laissé à la Soul Society. "Je suis désolé", c'était les dernières paroles qu'il lui avait adressé. On pourrais se demander si ses paroles étaient sincères, ou encore un merveilleux stratagème pour faire souffrir la jeune shinigami rousse. Même maintenant, on ne le sais... Pourtant il avait eu l'air sincère. Gin y repensa, et un sourire plus grand apparu, laissant entrevoir ses dents d'une grande blancheurs.
Il fut interrompre dans sa réverri par l'apparition d'un Reiatsu. Un Reiatsu qui se laissait évacuer si facilement ... Ichimaru jeta la pomme ç moitié fini à un Arrancar. Ce dernier l'a reçu et l'a regarda avec plaisir et délice.
Grimmjow Jaguarjack, le sixième Espada. C'était forcement lui. Le seul qui gâchait et ne masquait jamais son reiatsu. C'était le plus reconnaissable dans le palais. Lui, l'Arrancar a l'attitude agressive, à l'effigie de sa vrai forme. Une véritable bête à la crinière bleutée. Le bleu était pouvait être considéré comme son symbole. Une chevelure d'un bleu électrique, un zanpakuto avec le pommeau et le fourreau bleu, du "far à paupière" sur le côté des yeux de la même couleur que le reste ... Même ses yeux était bleu. Un vrai "Blue Symbol" si le terme pouvait exister.
Gin soupira un instant. Il se dirigeait vers les quartier de Stark. Qu'allait-il chercher là-bas ...? Encore une idée farfelu et complètement stupide qui venait de lui germer dans son esprit tortueux de psychopathe ? Même Gin, qui aurait pu faire une carrière de psychologue d'Arrancar ne put éclaircir le mystère "Grimmjow". Autant allez voir ce qui allait se produire ... Et Gin changea de direction, tournant dans un couloir annexe du long Corridor.

Le Zanpakuto d'Ichimaru n'était pas visible au yeux du monde, mais Shinsô était belle et bien présent aux côté de l'ancien capitaine de la Troisième Divison. Gin bailla un instant. Effectivement, il s'ennuyait. Il pourrait avoir l'occasion de remercier Grimmjow pour le faire sorti de sa lassitude.
Les cheveux gris de Ichimaru virevoltait pour les courants d'air, reflétant la lueur des petits lumières éclairant le long couloirs. Mais ce petit couloir pris fin, pour atterrir dans un immense hall. Le début de la zone des quartiers des Espadas... Vraiment immense, mais tout les Espadas ne passait pas leurs temps ici, comme Szayel, ou Arleniero. Le seul qui passait le plus de temps dans sa chambre était bien évidemment Stark, au grand malheur de Lilinette, sa Fraccion, qui elle ne pouvait rester clôturé dans un salle sans rien faire. A cette pensée, Gin sourit de nouveau, et se dirigea vers la source du Reiatsu. Durant un moment, il ressenti un second Reiatsu ... Celui de Stark. Il le masquait, pas comme Grimmjow. Ils étaient tout les deux réunit. Et pour l'instant, rien ne c'était produit. Grimmjow n'avait pas déclenché un combat. Gin avait une soudaine envie de chronométrer le temps que Grimmjow mettrait avant de déclencher un duel ... Sûrement jamais car Stark ne réagissait quasi-jamais au remarques. Gin passa dans un dernier couloir et arriva dans la salle, où se trouvait Grimmjow, Stark et un autre Arrancar. Gin resta un moment en retraite, pour regarder ce qui se déroulait. Le petit Arrancar n'avait pas été découvert par Gin. Son Reiatsu si insignifiant ne méritait pas la peine qu'on le remarque. Mais le regarde de Gin se dirigea vers Stark. Stark Hawtness, le Troisième Espada était belle et bien debout à cette heure. Un exploit pour lui ou surtout à celui qui a réussi à le faire sortir de sa pile de coussin. Gin décida de s'avancer vers le groupe, les manches longues virevoltais, arborant son visage de renard habituelle.


-Ohayo Grimmjow-kun. Ohayo Stark-kun. Comment allez-vous ?


La venue de Gin devait rien prévoir de bon, mais pour une fois, il venait sans aucun but ...Enfin, presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow Jaggerjack
~ Adjuchas | Espada #6 ~
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Las Noches
Date d'inscription : 10/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Panthera
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Dim 16 Mar - 16:17

Oooh le gentil petit minou… si ce n’est pas mignon, ça, de ne pas déclencher une bagarre, pour une fois ! Faut-il croire qu’il a enfin appris la discipline ? Non, que croyez-vous, au juste ? Il est vrai que pour aujourd’hui, il était plutôt calme et renfermé sur lui-même, du moins pour l’instant. Lui, qui d’habitude, débordait de vivacité, se trouvait à ce jour mollasson et ennuyé. Alors qu’il s’était tapé l’incruste dans une passionnante discussion entre Stark et un chienchien à sa botte, histoire de déclencher une vraie dispute et… peut-être faire passer le temps, par la même occasion. Ici, en l’occurrence, avoir affaire à un moucheron et un flemmard, c’était bien plus que rien. Ç’aurait été probablement plus intéressant si l’autre Fraccion était resté. Il était parti précisément quand Grimmjow avait fait son habituelle entrée massacrante, aurait-il prit peur du Sexta Espada ? Cette pensée le fit rire intérieurement, mais il ne pu pas s’empêcher d’esquisser un sourire narquois. Quels bouffons ces Fraccions… tous plus naïfs et faibles les uns que les autres… ça, ça l’amusait vraiment, Grimmjow. Il s’adossa contre le mur, en croisant les bras et il ferma les yeux. Toujours avec son sourire mesquin accroché aux lèvres. Tout simplement extra cette ambiance. Il ne manquait plus que la cerise sur le gâteau pour que d’un simple claquement de doigt, une bagarre soit déclenchée. Mais probablement pas entre Grimmjow et Stark… tout simplement parce que le Tercero Espada n’approuverait pas cette façon de passer le temps, et surtout qu’il ne répondait jamais aux provocations. Quel rabat-joie, ce Stark ! De toute façon, peu importe contre qui, il fallait que le Sexta se dispute, se batte, ou on ne sait trop quoi… faut-il qu’il soit violent. Se farcir le Fraccion de Stark serait plutôt intéressant, même si ce n’était qu’un moucheron… de toute façon, n’importe quelle fourmi de cette immense fourmilière ferait l’affaire. Il suffisait de tendre la main pour être servi, quand on faisait partie de l’Espada.

« Alors, Stark, ton autre chienchien a les pétoches ou quoi ? »

Grimmjow pencha sa tête en arrière, en la calant contre le mur, et après quelques secondes de réflexions, il éclata de rire. C’était tellement marrant de se foutre du monde, surtout quand on le faisait aussi bien que lui. Il débordait naturellement d’un caractère incroyablement énervant, et d’ailleurs, quand il décidait de pomper l’air de quelqu’un, il ne lâchait pas la grappe de la personne en question. Stark allait y passer, c’était certain, même s’il n’était pas possible qu’il le prenne mal… il aurait droit à une séance de « J’viens-t’faire-chier-pour-le-fun » intensive. Une telle force de caractère était vraiment hors du commun, c’est sûr, mais il avait ses propres raisons de se comporter ainsi. Que voulez-vous… qu’ils soient Humains, Arrancar, ou Shinigamis, peu importe ! Ils le regardaient tous avec mépris, et cet argument était largement suffisant pour imposer sa loi, et à sa façon. Il tourna légèrement la tête, toujours avec son sourire, fixant Stark et attendant la moindre réaction de sa part, ou de celle de son Fraccion. Rien de tel pour faire passer le temps. Il faut quand même avouer que Grimmjow avait changé, d’une façon incroyable, lors de son admission dans l’Espada… jamais il n’aurait réagi comme ça, avant d’acquérir ses pouvoirs de Shinigami via l’Hogyôku. Comment l’expliquer plus clairement… ? Il fuyait plus la bagarre, réfléchissant aux conséquences que celle-ci pouvait avoir, des fois. Il était bien plus calme et réfléchi, lorsqu’il n’était qu’un simple Hollow… et désormais, tous ceux qui jugeaient de sa valeur sur des critères superficiels s’en mordaient des doigts sans même avoir eu le temps de dire « ouf »… En y repensant, il ne comprenait lui-même pas ce changement, à croire carrément qu’il ne l’aurait pas remarqué. Mais si le reste de son entourage lui portait une plus grande estime, ne serait-il pas moins tête brûlée et bagarreur… ?


¤ Début du Flash Back ¤

Les Gillians… n’ont pas de personnalité. Etant classés comme les Menos les plus faibles, les Gillians ne sont issus que de l’union de centaines de Hollows, rien de plus, rien de moins. Pour être exact, ce n’est pas tout à fait ça. Les Hollows se nourrissent d’âmes humaines pour combler le vide de leur cœur, généré par leur transformation en Hollow, mais pour une raison totalement inconnue, cette soif d’âmes les conduit à s’entredévorer. Ces Hollows se regroupent et deviennent cannibales. Dans ce processus, il perdent peu à peu leur personnalité, pour finalement former un Hollow géant sans agilité et sans intelligence, appelé Gillian. Et dans ce groupe, il arrive qu’un parmi eux fasse preuve d’individualité. Tout en étant Gillian, il garde sa personnalité. Il continue à dévorer les siens et passe à un stade de développement supérieur… pour devenir un Adjuchas. Mais quel Hollow devient un Adjuchas… doit faire face à de nouvelles menaces…

« Oh, mais tiens, ne serait-ce pas là un Adjuchas que je vois ? »

Une armée de Gillian, en face. Enfin, une armée ? Non, ils étaient probablement en dessous d’une dizaine, mais leur regard fixé sur Grimmjow était plus qu’inquiétant. L’un d’entre eux, prenant la parole… et qui était visiblement décidé à dévorer l’Adjuchas… il n’en était pas question. Un Adjuchas, s’il ne continue à dévorer ses semblables, court le risque de régresser au stade de Gillian… et perd tout espoir de redevenir Adjuchas, et ce, définitivement. Non, ça ne devait pas arriver… c’est pourquoi, peu importent les menaces, il ne doit pas répondre aux provocations. L’ascension de son potentiel ne tenait que sur un fil… il sauta sur le Gillian, et d’un coup de griffe, manqua de le faire s’écraser lourdement au sol, puis retomba sur ses pattes derrière lui, d’un geste aussi subtile que le battement d’une aile de papillon. Le Gillian, quant à lui, repris son équilibre, toujours en le fixant de son air déplaisant… quoi qu’il tente, la plaisanterie avait assez duré, et il ne ferait pas long feu, le bougre. Mais… quelle est la dernière chose à vouloir avant sa mort, ne serait-ce pas le nom de son meurtrier ? Il n’allait pas le tuer, c’est sûr, à moins que ce Hollow ne soit borné au point de toujours vouloir le provoquer un peu plus. Mais il n’en valait pas la peine, de toute façon… seule la réponse comptait…

« …Grimmjow.

- Moi, c’est Shawlong. Nous, nous refusons de nous contenter de notre stade actuel. Par tous les moyens à notre disposition… nous devons devenir plus forts, afin d’atteindre le niveau maximal. Pour cela… nous avons besoin d’une grande puissance de notre côté… ton potentiel nous est précieux… Faisons équipe, Grimmjow ! »

¤ Fin du Flash Back ¤


À cette simple pensée de ce moment de son histoire, Grimmjow soupira… telle était la « vie » chez les Hollows. Être poursuivi par la peur de se faire dévorer par les plus forts était un sentiment effroyable que tout Arrancar avait vécu, par le passé. Ils étaient tous passés par là, et en gardent des séquelles, de ce passé si douloureux. Aucun Hollow ne peut connaître de « bonheur », et ce, tout simplement parce qu’ils sont issus de force spirituelle, d’âme humaine, et de tragédie… on entendit la voix d’une personne de plus à la clé, une voix qui n’était inconnue à personne, en l’occurrence, celle d’Ichimaru Gin. Ce type avec son sourire déplaisant n’inspirait pas du tout confiance, et dans tout les domaines, que ce soit physique ou autre. Un sourire pareil et qui laissait paraître souvent un faible petit rire machiavélique était une des dernières choses que Grimmjow aurait voulu voir, surtout maintenant. Surtout que Gin avait toujours les yeux fermés, et quelques mèches lisses lui tombaient sur le front, soulignant son ego surdimensionné. Le genre de type que le Sexta Espada ne pouvait pas saquer. En fait, il ne pouvait saquer personne, et ça, il le faisait savoir sans trop d’encombres. Lui aussi, visiblement, n’avait rien d’autre à foutre que de se pavaner dans les sombres couloirs de Las Noches. Il faut dire qu’à part visiter cet immense palais que l’on connaissait déjà de fond en comble, il n’y avait strictement rien à faire. C’est un peu pour cette raison que Grimmjow sautait sur la première mission qu’Aizen confiait à l’Espada. Ce qui n’arrivait ma foi pas souvent, étant donné les circonstances. Sans bouger, Grimmjow tourna les pupilles vers Gin, et fronça les sourcils, histoire de lui faire savoir qu’il aurait du repartir d’où il venait, plutôt que de venir se taper l’incruste.

« Comment on va, hein ? Est-ce qu’on a vraiment l’air de péter la forme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Hawtness
~ Admin | Vasto Lorde | Espada #3 ~
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Sur une étendue de coussins moelleux
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]:
Niveau:
18/18  (18/18)
Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Dim 16 Mar - 17:28

Le Hueco Mundo, un monde où la loi du plus fort est reine de toutes les mentalités, celui qui ne croit pas en cela n’a aucune chance de survivre dans ce monde de terreur. Un monde où les faibles ne sont en aucun cas protégé par les plus forts, mais dévoré sans aucune arrière pensé servant à augmenter la force des plus forts. On pourrait aussi tout bonnement appeler sa la loi de la jungle, si elle n’était pas diriger par des monstres tous plus terrifiant les uns que les autres.
Las Noche, la grande demeure des Arrankars, n’était pourtant guère un endroit accueillant, mais notre trio n’eu aucun mal à s’y faire une place au soleil. En effet, avec un Vasto Lordes a leurs tête, il n’était point difficile de se faire respecter et d’être craint même, bien que cela ne rentrait guère dans les schèmes du feignant ! Ce dernier ne voulait que se faire accepter, mais sa personnalité, trop indépendante et paresseuse, était assez mal vue dans le palais. Rapidement, il entendu parler d’un Aizen que tous le monde semblait vénéré comme un dieu. Ils l’appelaient même le créateur. Mais pour une personne comme Stark, il ne représentait absolument rien. Peut-être est-ce pour cette raison qu’il pourrait plu tard ce dresser contre lui…Quoi qu’il en soit, le cossard devint rapidement un Espada, progressant dans la hiérarchie de l’élite des Arrankars avec tant de facilités que cela crée de fort ressentiment de jalousie chez ses semblables, d’autant plus qu’il n’était a leurs yeux qu’un idiot qui dormait H24 ! Cette haine était cultivé et poussé a son paroxysme par l’un d’entre eux plus que les autres : le Sexta Espada, Grimmjow. Cet homme poussait le combat à son paroxysme, affirmant qu’il était proprement anormal de voir une feignasse plus puissante que ceux qui faisaient tout pour acquérir du pouvoir. Pourtant, alors qu’il ne pouvait s’empêcher de provoquer en duel notre flemmard, le spectre de la défaite finissait toujours par l’étreindre d’une manière humiliante, l’empêchant de devenir plus respecter dans la hiérarchie de l’Espada. Un autre homme s’était mis dans la tête de faire tomber le Tercera de sa position de puissance : il s’agissait d’un macho sinistre répondant au nom de Nnoitra Jiruga. Lui était comme à l'image de l'Espada en dessous de lui : avide de combat et ne comprenait strictement rien à ce que quelqu'un comme Stark puisse passer ses journées à dormir.

Ce fut la période la plus heureuse de sa vie. Cultivant le retour a l’humanité, le Tercero Espada regardait de haut les personnes qu’il ne jugeait guère digne de s’adresser a sa personne, mais en même temps restait très accessible a des créatures peut-être plus faible que lui mais qui était doté d’une raison et n’agissait point de leur seul instinct, a l’inverse des numéros inférieur au Cuarto. Mais plus que tout, se furent ses rapports avec ses deux éternels amis devenu aujourd’hui ses Fraccions qui permirent a Stark de vivre correctement pendant toutes ses années. Ils étaient sa raison de vivre et sa joie en même temps, partageant toujours toutes les peines, moment de bonheur et aspiration de celui qu’ils avaient choisit comme maître. Pourtant, dans l’ombre du palais en ce moment se tenait le Sexta. Grimmjow, le magnifique, le grandiloquent, le sauvage... Beaucoup de bruit pour rien, beaucoup de fureur pour finalement pas grand chose. C'était bien connu que le Sexta s'énervait pour un rien. Si vraiment Stark avait voulu s'amuser, il aurait été aisé de le faire sortir de ses gonds. Certains Espadas étaient plus faciles à cerner que d'autres, leur attitude était sans surprise, et le chaton faisait partie de cette catégorie là. En tout cas c'est ce que Stark avait fini par comprendre à force de le côtoyer. La loi du talion lui allait à merveille... Pour peu qu'il affiche le courage de ses convictions. Pas comme dans le cas présent, quoi.

"Peut-être la peur de la mort n'est-elle que le souvenir de la peur de naître. Hein Grimmjow ?"

Il était vexé, mais provoquer le numéro trois n'était pas une excellente stratégie, même un barbare comme Grimmjow était capable de s'en rendre compte. Pour l'heure, il se maîtrisait, mais si Stark poursuivait ses railleries...
Le reiatsu du Tercero baissa d'intensité, aussi Grimmjow se fit-il attentif aux émissions d'énergie spirituelle qui les entouraient. Se passait-il quelque chose? Un Espada, par exemple? Non, un réiatsu différent et puissant arpentait les couloirs. Une énergie spirituelle à première vue inhabituelle dans ces couloirs. Le Fraccion de Stark lança un regard interrogateur, mais ne demanda rien; il savait que la réponse allait venir d'elle même.
Des couloirs formant des dédales et des dédales formant un labyrinthe, tel était le Las Noches, bâtiment regroupant les plus puissants hollow vivant dans l’Hueco Mundo : les Espada, mais aussi Aizen et ses acolytes, shinigamis traitres régnant en maître sur le monde blanc. Celui qui apparut devant eux n'était que le bras droit du nouveau roi: Ichimaru Gin. Toujours son sourire malicieux aux lèvres, ce type là était un peu comme Lilinette toujours débordant d'enthousiasme et qui aimait s'amuser. Des personnages comme sa était pour Stark, ce que sont les piles aux humains.
Enlevant la main de sa poche, et se recoiffant d'un trait, le Tercero jetta un oeil amusé à Gin.

"...Ichimaru Gin. Je suis un peu engourdis, sa faisait un bail que j'étais pas sortit. A voir ta tête, toi non plus."

Stark aurait bien voulu sortir une réponse appropriée, mais il connaissait bien le comportement du bras droit d'Aizen... Les yeux de l'Espada se plissèrent. Que cherchait Gin avec cette question? C'était de la pure rhétorique, ça ne méritait en réalité même pas de réponse en fait. Evidemment qu'il avait été surprit. Mais de toute façon, ça arrivait souvent ces derniers temps.
C'était peut être impoli de parler si directement, mais Stark s'en fichait. Il était franc, pas de raison pour qu'il en soit autrement ici. Ca avait de quoi surprendre qu'il cherche à analyser ainsi une situation, lui qui paraissait toujours de totalement se foutre de ce qui se passait. Mais voilà, pas besoin d'avoir les yeux ouverts pour écouter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiriodan Kuga
~ Fraccion d'Hawtness Stark ~
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Hueco Mundo
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Yuurei
Niveau:
11/12  (11/12)
Expérience:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Dim 16 Mar - 19:58

« Alors, Stark, ton autre chienchien a les pétoches ou quoi ? »

"Avoir la pétoche tu dit....si tu veut la vériter ses faciles, qui n'aurait pas la pétoche devant un membre de l'espada, les fou et les imbéciles...rien de plus rien de moin, et si il éxiste quelque chose de plus dangereux que l'espada alors la aussi je ne voit pas pourquoi on ne doit pas craindre....ses la nature de la vie que de craindre son prochain, car ses souvent lui qui finalement te détruit et non seut que tu convoite combatre..."

Un énorme pouvoir ce leva dans les parages, Aizen-sama était t'il en route vers eux? Aizen était le pire d'entre tous, celui que même certain Espada si ce n'était pas toute l'Espada devait craindre. Finalement ce ne fut point Aizen qui se montra le bout du nez mais une personne aussi dangereuse que lui a cause de son inprédictabilité. Son adjoint Ichimaru. C'était dur pour chaque Arrancar de voir que 3 ancien shinigamis, leur ennemi juré, sois devenue leur maitre, même si il avait tourner leur veste contre leur ancien allier il n'en faisait pas moi qu'il était tout d'abord shinigamis. Mais certain commencait à accepter leur puissance et ce moquer de leur nature.

"...Ichimaru Gin. Je suis un peu engourdis, sa faisait un bail que j'étais pas sortit. A voir ta tête, toi non plus."

Kuga fit un salut très respectueux envers Gin et puit se releva pour se réadosser contre le mur.

*commandant....c'était quoi l'idée de dire sa à lui.....par chance que Aizen t'aime bien...de toute façon il n'y avait pas le moindre mot qui pouvait etre blessant, c'était ce qu'il appele de la rhétorique...*

Le couloir était aussi blanche que neige mais l'ambiance était grisatre voir même sombre, tout le monde s'nenmerdait à mourrir sauf Grimmjow qui prennait un malin plaisir à faire chier quiquonque inférieur à lui et donc dans ce cas la, Kuga était le seul à pouvoir recevoir ses vaneries sans fin. Par chance, il était de nature à ne pas péter un cable n'y se frustrer pour rien, sauf si quelqu'un envoirait chier directement son commandant, la dans son esprit il y aurait frustration mais il ne l'extérioriserait jamais sur quelqu'un de plus haut gradé que lui même. Au tout début on pouvait croire que sa serait une discussion entre 3 compagnons...mais plus les minutes passait plus des grands nom venait ce joindre à leur papotage innutile.

*Si sa continue même Ulquiorra et Hallibel vont se pointer le bout du nez....ses si important que cela cette petite discussion...enfin...discussion...on vien apeine de tous se dire bonjour...enfin....presque tous....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Gin
~ Shinigami Traitre | Ex Capitaine de la Troisième Division | Second d'Aizen ~
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Shinsô
Niveau:
15/20  (15/20)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Mar 18 Mar - 22:52

Les pas de Gin résonnait dans la grande salle. Un long silence se déroulait de nouveau dans Las Noches. Pourquoi Gin était-il venu ? Pourquoi en compagnie de Grimmjow et de Stark ? Simplement pour briser la longue errance dans le palais blanc face à l'ennui ...
Il s'arréta juste devant Stark et Grimmjow, son sourire aux lèvres. Sa tunique banche virevoltait, et retomba à ses pieds. Ses longues manches cachaient ses mains. Une chose qui pourrait être très dangereux pour ses adversaires ...
Quand il était arrivé, il avait fait chuter son Reiatsu, mais pas assez pour masquer et dominer ceux des deux Espadas et du Fraccion.
Sa fraccion .. Il venait de le remarquer. Face aux trois hommes, il était insignifiant. Mais même un insecte peux terrasser une bête. Et même un être insignifiant pouvais se révéler être un puissant adversaire. Gin en était l'exemple parfait. Un jeune homme mince, frêle, et un corps fébrile et svelte. Mais Gin était dangereux, un homme sadique, aimant faire souffrir, tromper, trahir son adversaire ... Il savait manipuler les gens, tout le monde. Il lui suffisait de faire entendre à la personne visant ce qu'il voulait, et le tour était joué. Très facile pour lui ...
Il fixait, de son sourire à glacer le sang le petit Arrancar. Ce dernier sembla pâlir, et fut écrasé par le puissant Reiatsu. Il tremblait, et des frissons parcourait le corps du jeune garçon. Cela rendit Gin encore plus joyeux.
Il détourna son attention du Fraccion, pour fixer Grimmjow.

Grimmjow Jaguarjack, le sixième Espada. Il ne l'appréciais pas vraiment. Arrogant, trop sûr de lui, se croyant le plus puissant, il avais une rancune immense contre Ulquiorra. Et bien sûr, Gin savait que Grimmjow ne le portait pas dans son coeur non plus. Des cheveux bleu en bataille, un sourire trop certain, une arrogance hors du commun, tel était Grimmjow. Gin lui souria, avec le même sourire, mais l'Espada lui rendit un regard noir. Il avait l'air en colère de son irruption dans la salle.


« Comment on va, hein ? Est-ce qu’on a vraiment l’air de péter la forme ? »

"Oh oui Grimmjow, tu as l'air en plein forme."

Il avait dit cela avec une lassitude extrême. Il avait dit cela avec un sourire toujours étendu. Grimmjow cherchait toujours à provoquer une dispute, mais Ichimaru restait toujours calme. Il le fatiguait, avec ses phrases brutes, et sa façon de dire cela. Une vrai bête. Gin trouvait que les Arrancars représentait chacun l'homme, comme une perfection. Et Grimmjow avait hérité de la brutalité, et les bêtes que les hommes conservent au fond d'eux ... Disons que chaque règles avait une exception.

Gin regarda ensuite Stark. Ses cheveux noirs était un peu ébourrifé, surement par son réveil brusque. Gin en sourit, et marcha vers lui. Ses pas résonnait dans le silence qu'avait engendré la réponse de l'ancien Capitaine face à la péréquation de la panthère. Stark se frotta la tête, remettant ses cheveux en place et fit un sourire mesquin, accompagné d'un coup d'oeil amusé.

"...Ichimaru Gin. Je suis un peu engourdis, sa faisait un bail que j'étais pas sortit. A voir ta tête, toi non plus."


Gin sourit. Stark était souvent endormis, mais sa réponse était quand même empli de presque de la moquerie, mais Gin cela bien. Pourquoi s'énerve, surtout face à Stark. Stark n'était rien d'autre qu'un Espada. Peut-être le troisième, mais cela restait un Arrancar. Gin ouvrit un oeil, et sourit de plus belle.

-Yare yare, Stark-kun. C'est vrai que cela fait longtemps que je ne suis point sorti de son palais si ennuyant. C'est pour cela que je viens vous dire au revoir.


Son sourire s'élargit. Il tourna les talons, et fut dos aux deux Espadas. D'un geste rapide et sûr, il traça une ligne dans la vide. Ses deux doigts laissaient dans leurs traînées une ligne noir. De cette ligne, un portail apparu. Gin se retourna, et leurs sourit, puis passa dans le portail. Il émettait un aura noir, commençant à se refermer. Gin se baissa, et leurs sourit encore une fois.

-Baïbaï !


Et le portail disparu, dans un souffle et un 'Bop !" qui fit disparaître les dernières traces de Ichimaru Gin. Son sourire semblait toujours être présent dans le lieu, et sa présence aussi. Mais il avait belle et bien disparu de Las Noches, se dirigeant vers le monde des humains. Il avait quelque chose à faire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow Jaggerjack
~ Adjuchas | Espada #6 ~
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Las Noches
Date d'inscription : 10/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Panthera
Niveau:
15/15  (15/15)
Expérience:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Mer 19 Mar - 18:35

Quelle belle philosophie de la mort… ! Décidément, dans ce bas monde, seuls les grands intellectuels dominaient ! Si même ces misérables Arrancar que l’on appelait « Fraccion » s’y mettaient, alors où allait le monde… ça, c’était surtout le point de vue de Grimmjow. Être entouré d’esprits aussi compliqués en permanence, c’était bien trop de pression à la fois. Valait mieux tout simplement tracer et se rendre dans un endroit plus actif, avec pour objectif, par exemple, de massacrer quelques Shinigamis. Ah, il aimait ça, le Grimmjow. Pour lui, la guerre c’était un jeu. Un jeu qui ne se terminait que par la mort. Comment peut-on s’avouer vaincu alors que notre adversaire ne nous a mit qu’au tapis ? Une véritable partie ne se terminait que par la mort d’un des deux joueurs qui se faisaient face… il voyait ça comme ça, en quelque sorte. C’est pourquoi la victoire ne pouvait être remportée par réflexion et intelligence, car les règles n’en disaient pas ainsi. Un système assez complexe, car après tout, chacun avait sa propre façon de faire sonner le glas de la défaite pour son ennemi, et ce, rien qu’en lançant les dés. Une vision des choses ma foi spéciale, mais pour Grimmjow, il n’y avait que la force brute qui faisait son effet. Le massacre, la suite de son instinct, se battre jusqu’à la mort, même estropié, toujours continuer… peu importe les dégâts que cela impliquait, peu importe que l’on s’arrache les membres un à un, peu importe que l’on se brise tous les os… seule la victoire comptait, même s’il fallait laisser des choses derrière soi, n’importe quelle façon de tuer, de massacrer, d’écraser,… tout ça, c’était l’essence même de l’existence du Sexta Espada. Et même si ça ne plaisait à personne, il agissait selon sa conscience, tout simplement. Il avait ça dans le sang. Que pouvait-on y faire ? Les gens avaient beau le mépriser, le regarder de travers… cela ne changerait rien. C’était les pulsions meurtrières qui battaient en lui et le fait qu’il n’ait jamais peur de rien qui le rendait si fort, après tout. Mais personne ne l’avait jamais reconnu à sa juste valeur… et donc, forcément… le connaissant, il rendait naturellement les insultes aux concernés.

Quant à beaucoup d’autres, ils se basaient sur l’analyse de la nature du pouvoir de l’adversaire, sur la réflexion… tout en faisait preuve d’une philosophie impossible. Le mot « philosophie » ne figurait d’ailleurs pas dans le vocabulaire de Grimmjow… un mot possédant une définition très ardue, et pour lui, inexistante. Un savoir totalisant. Une réflexion visant à une interprétation globale du monde et de l’existence matérielle de ce qui ressemble de près ou de loin à l’homme. Réfléchir, penser, confronter ses opinions à celles de personnes tierces, savoir faire preuve de sang-froid et d’intelligence face à un conflit sur le point de se dérouler de façon brutale et insignifiante… une chose potentielle, que n’importe qui peut envisager de saisir… la réflexion qui permet de remporter une victoire perdue d’avance, le plus souvent. Ça, Grimmjow ne le comprenait pas. C’était insensé, et ce genre de personnes qui pensaient vaincre jusqu’au bout grâce à leur intelligence… ils se fourraient le doigt dans l’œil… la seule chose qui poussait à continuer d’enchaîner victoire sur victoire, c’était une raison de le faire. Grimmjow… lui, la seule chose qui le poussait encore à continuer, c’était le fait d’être superficiellement sous-estimé et regardé de haut par ses confrères… aucun ne lui portait une flagrante estime, c’est pourquoi s’imposer parmi eux, et ce de n’importe quelle façon, était vital. Ne possédant pas de caractère lié à un minimum de réflexion, il ne pouvait que se rendre à l’évidence : tenter de changer sa vision des choses était une expérience perdue d’avance. On ne perd pas son envie dévorante de meurtre lorsqu’elle est innée… c’est un détail irremplaçable. Mais ne faisant qu’attention à ce qu’il était d’apparence, les gens ne pouvaient que le juger sur des critères de mauvais goût. C’est pourquoi il avait en tête de tuer tout le monde, humain, Arrancar, ou Shinigami. Aucun ne méritaient qu’il bouge le petit doigt pour eux. Aucun.

Mépriser ses supérieurs tout en les respectant… malgré tout, c’était une pratique que Grimmjow mettait en œuvre, au vu de la façon avec laquelle il parlait à Stark et à Ichimaru. De toute façon, ces deux-là n’avaient que trop de choses dans le ciboulot, et leur chercher la petite bête n’était probablement pas la meilleure alternative de réussite pour les ennuyer. À la question du Sexta Espada, Stark répliqua calmement et philosophiquement… quel tordu. Grimmjow lui portait une grand estime, puisqu’il restait son supérieur en puissance, mais il considérait toujours les gens fait ainsi comme de la vermine… de toute façon, il ne respectait pas vraiment les gens, mis à part Aizen. Encore que… même le Maître du Hueco Mundo ne pouvait pas s’attendre à beaucoup de respect vis-à-vis de lui-même de la part de Grimmjow. Que voulez-vous… quelqu’un d’aussi têtu et fier ne peut qu’être très utile à ses plans… comment laisser filer l’occasion d’avoir dans son Espada un être sans pitié, qui ne laissera pour rien au monde s’échapper sa proie, et possesseur d’une volonté de tuer inégalable. Des comme ça, dans le Hueco Mundo, il n’y en avait pas des milliers. Même s’il fallait bien avouer que l’entente entre Grimmjow et les autres Espadas, ça faisait 52. Et ce fut au tour du moucheron de répliquer. Ce qui énerva le Sexta au plus haut point… ma foi, comme toute réplique déplaisante digne de ce nom.


« J’t’ai pas sonné, le philosophe. Et qui es-tu pour te permettre de me parler comme ça ? Hein ? J’ai pas besoin qu’une vermine comme toi me dise ce qu’est la peur. La peur, je l’ai vue dans tous ses angles, il y a longtemps, contrairement à toi, Arrancar ! Reste à ta place, tu veux ? »

Toujours aussi agressivement, Grimmjow n’avait certes pas pu faire preuve d’un minimum de sang-froid et d’ignorer le Fraccion de son confrère, mais il fallait bien que quelqu’un remette les rebelles dans le droit chemin, puisque personne ne le ferait à sa place… pour l’heure, c’était ce qu’il en pensait. Ce n’était pas très concluant, mais bon, il ne réfléchissait pas au poids de ses paroles, comme d’habitude. Et puis, qu’est-ce qu’un Fraccion, après tout ? Même s’il était sous les ordres directs de Stark, il restait un simple Arrancar, et par conséquent… Grimmjow ne voyait aucuns problèmes pour le remettre à sa place. Il est vrai qu’il ne se prenait vraiment pas la tête, et que se permettre d’imposer le respect de la hiérarchie (que lui-même ne respectait pas) aux autres, c’était osé. En l’occurrence, il s’en fichait, après tout, mais bon. Pour l’instant, seule une bonne baston n’était pas de refus. Une baston, oui… mais pas au Hueco Mundo. Non, quitte à se faire par la suite taper sur les doigts, il préférait se rendre sur Terre ou à la Soul Society sans en informer personne, pour ensuite revenir comme une fleur et annoncer la mort glorieuse de trois ou quatre Capitaines. Bah quoi ? Quand il voulait tuer, il le voulait vraiment, et il ne lâcherait pas l’affaire. Voyons… Terre ou Soul Society ? De toute façon, il y aurait du sang à faire gicler dans n’importe quel lieu visitable. Et puis, quoi… ces satanés Shinigamis ne connaissaient rien au sujet des Arrancar, et encore moins des Espadas. Une petite expédition de ce genre serait la bienvenue ! D’ailleurs… Gin semblait avoir eu la même idée, mais pas dans le même but. Comment savoir ce qu’il voulait ? Bref, ça n’intéressait pas le Sexta… quant à Stark et à son Fraccion philosophe, eh bien… qu’ils meurent d’ennuis seuls, et qu’ils ne connaissent pas de fin à cet ennui interminable.

« Tchhew’. »

Rangeant son sourire narquois, avec un regard sérieux accroché à son visage, il tourna les talons et lança un regard furtif vers Stark, tout en partant vers une autre destination. Après l’avoir fixé agressivement, il disparu dans la sombre étendue de vide qu’offraient les immenses couloirs de Las Noches. Terre, Soul Society… ça n’importait que peu, de toute façon, la seule issue pour échapper à l’ennui, c’était de sauter vers une autre dimension et massacrer tout ce qui bouge. Plutôt excessif comme façon de s’amuser, mais probablement d’une grande efficacité. Après l’ouverture d’un passage dimensionnel, on senti faiblement le reiatsu du Sexta Espada dans le palais… puis plus une trace de sa présence, il était impossible de le localiser dans le Hueco Mundo… son reiatsu avait disparu en même temps que la brèche, et où irait-il ? La suite au prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stark Hawtness
~ Admin | Vasto Lorde | Espada #3 ~
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Sur une étendue de coussins moelleux
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]:
Niveau:
18/18  (18/18)
Expérience:
14/100  (14/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Mer 19 Mar - 22:36

Dans le silence perpétuel et carrément exaspérant des couloirs de Las Noches, un nouveau bruit de pas retentit. Ce claquement qui avait fait terré de nombreuses âmes, les pas du bras droit d'Aizen Sôsuke.
Le pas de l'ex Capitaine de la troisième Division resta serein et régulier, même lorsque l'une des petites créatures infernales qui servaient de messagers dans le Hueco Mundo vint à se poser sur son épaule, puis lui communiqua les propos qu'elle était chargée de convoyer une fois qu'il y eut consenti d'un hochement de tête. Un sourire désabusé drapa le visage de Gin quand il entendit le ton familier et mordant du Tercero Espada, lui qui semblait aussi moqueur et franc que lui. Enjoindrant de conserver une certaine discrétion de part sa position hiérarchique vis à vis de ce dernier.
Gin avait toujours son petit sourire aux lèvres qui faisait sûrement encore plus qu'énerver le Sexta intérieurement, Stark le voyait qu'il était sur le point de craquer. Mais Ichimaru Gin n’arrêtait pas pour autant de le taquiner le plus possible pour s’amuser un peu. En effet cela faisait déjà un bon moment qu’il se trouvait au Hueco Mundo et il commençais à s’ennuyer étançonnement à force de ne rien pouvoir faire à par de diriger les autres arrancars. En même temps qui ne crever pas d'ennuis dans ce trou ? Stark regardait fixement le shinigami traître attendant le moment où il aurait finit de traumatiser ses frères. Le Tercero en avait conclu que vu le temps que les traîtres du Gotei 13 avaient mis pour venir ici et combattrent, les "Ryokas" ne devaient pas se trouver si loin que sa et qu’ils devaient à cette heure ci se préparer à la bataille. Stark se perdit dans ses pensées oubliant un instant sa Fraccion, le Sexta et le Commandant Ichimaru. La phrase que Gin venait de prononcer, avait soudainement réveiller son esprit cossard qui l’avait emporter sur son côter gentil qui ne laissait voir que peu souvent. Dès lors, Stark pensa tout de suite à quelque chose de bien pire que ce qu’il avait prévu de sa journée, pourvu que ce manipulateur ne lui demande pas de le suivre pour un truc si mortellement ennuyant. Il leva les yeux sur Gin à nouveau son air abattut se fit voir, puis à sa grande stupéfaction Ichimaru ne l'invita pas à le suivre longeant les grand murs de Las Noches qui se dressaient à côté d’eux. Gin marcha comme cela pendant quelques temps jusqu’à ce qu’il arrive enfin à un passage qui voulait dire pour le Commandant qu'il allait embêter d'autres personnes à coup sur. Il eut un petit sourire sadique qui apparut légèrement au coin de ses lèvres puis il disparut.

*Toujours le même, Ichimaru...*

Ah, un nouveau bruit ? La tranquilité qu'aimait tant Stark se brisa en quelques secondes. Une voix qu'il connaissait bien, celle de la panthère bleue du Hueco Mundo, un type aussi bruyant dans ses actes que dans ses paroles. Le Tercero releva la tête et vit Grimmjow gesticulait en hurlant dans tout les sens...Le flemmard le regarda d'un oeil noir et le Sexta baissa les yeux un bref instant devant lui. D'un geste un peu raide à cause de ses articulations encore endormies, l'Espada se redressa et fit quelques pas. Debout, il prit le temps d'arranger sa mise, remettant ses vêtements en place. Sur tout un pan de mur, la grande surface de marbre sombre poli qui lui servait de miroir lui renvoya la même image de tous les jours depuis qu'il était dans ce palais. Il passa la main devant sa bouche et bailla profondemment, se grattant ensuite sa chevelure sombre, offrant un contraste saisissant sur sa peau légèrement halée.
Il écoutait, non à vrai dire il entendait toujours Grimmjow parlait, mais il n'écoutait en rien un tel individu.
Et pourtant, toujours cette fierté dans le regard bleuté du jeune homme, cette sensation de force et d’arrogance qu’il laisse transparaitre de son être tout entier. Cela lui va bien, mais à la longue sa devient plus qu'agaçant. A l'opposé on avait Stark, qui ne faisait pas de vagues et préfèrait de loin la farniente au combat...c'était tout simplement navrant pour la pluspart des habitant du grand palais blanc. Ah, tient voilà autre chause maintenant, le Fraccion du Tercero était devenu un philosophe... Quel comble de l'ironie... Après tout, se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher. N'était ce pas là ce que faisait Grimmjow Jaggerjack ? La réponse qu'il avait donné au Sexta n'avait apparemment pas plu au chaton qui venait de serrer les poings. Stark le surveillait du coin de l'oeil prévoyant les réactions de cet Arrankar au combien querelleur. Un autre baillement narquois s'étira sur le visage du Tercero.
Le baillement, laissant comprendre combien cet Espada feinéant trouvait la réponse de Grimmjow ridicule. Pourquoi cherchait il à se justifier ? Il aurait peut être tenu quelques temps face à un incapable, mais traité Stark de jeunot, fallait oser. Surtout une fois l'effet de surprise passé... Enfin soit. S'il se faisait si vieux, ce serait ça de moins. Mais ça donnerait un susceptible de moins à tourmenter. Quel dommage, Grimmjow partait toujours au quart de tour, il était amusant.
Il la regarda d'un air plutot intriguer et se retint très largement d'avoir une énorme réplique qui ne demandait qu'à se faire entendre. Stark n'avait presque jamais ressentit autant de plaisir à voir souffrir une personne car c'était surement la plus faible mentalement dans un sens, qu'il n'est jamais eu l'occasion de rencontrer. Il n'aurait jamais imaginé qu'une seul réplique aurait suffit au chat et, marcherait aussi bien que sa. Il devina que Grimmjow devait penser qu'il le meprisait et que sa serait une joie de la voir à genoux devant lui, lui offrant ses services de son plein gré. Les deux épées(espadas si vous préférez xD) accompagné par un Fraccion marchèrent durant un un court moment où il longèrent les grand murs qui les entouraient, ne disant rien, à vrai dire il fallait mieux qu'il ne dise rien car Grimmjow serait encore plus exaspérant et ennuyeux qu'il l'avait été jusqu'à présent. Finallement Gin lui aurait bien aimer même adoré voir cette scène qui paraîssait si "drôle". Malheureusement ou pas, toute bonne chose a une fin, et Grimmjow en avait ras le bol, il tourna le dos à ses interlocuteurs en regardant une dernière fois Stark. Quoi, il esperait peut-être que celui-ci enguele sa Fraccion ? Pff, risible... En tout cas, il partit se défouler quelque part où le calme et la serrenité ennuyante ne serait sûrement pas au rendez-vous. Remettant les mains dans ses poches, et faisant un signe de tête au Sexta pour lui dire "Bye" , il continua sa marche dans les couloirs de Las Noches accompagné de Kuga qui le suivait comme son ombre.
S'arrêtant à une bifurcation, il s'adresse à son serviteur d'un ton serrein et endormit:

"Je retourne dans mes appartements Kuga, empêche Lilinette de venir me réveiller cette fois."

Son 'swip' habituel se fit entendre de plus en plus loin de la scène de la discussion, finallement un bruit se fit entendre, un pas de Sonido. Feignant peut-être, mais quand il s'agissait de faire une activité qu'il aimait, la rapidité d'éxécution de Stark en surprenait plus d'un. Après tout, il fallait bien se reposer de cette interminable conversation. Puis, comme on dit si bien, l'oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l'excès de travail est le père de toutes les soumissions.

HRP: Et voilà topic finit =) b'zoo à tous les prticipants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiriodan Kuga
~ Fraccion d'Hawtness Stark ~
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 28
Localisation : Hueco Mundo
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Nom du Pouvoir [ Zanpakutôh , Arc , ect .. ]: Yuurei
Niveau:
11/12  (11/12)
Expérience:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   Jeu 20 Mar - 7:54

Ichimaru avait fini son passage, lui aussi il s'enmerdait ferme et peronne ne savait réelement ou il allait maintenant, il disparu après un apelle très discret. Tout était redevenue calme, mais pendant son départ il y avait un Espada qui lui était en rogne complêtement pour rien.

"J’t’ai pas sonné, le philosophe. Et qui es-tu pour te permettre de me parler comme ça ? Hein ? J’ai pas besoin qu’une vermine comme toi me dise ce qu’est la peur. La peur, je l’ai vue dans tous ses angles, il y a longtemps, contrairement à toi, Arrancar ! Reste à ta place, tu veux ? "

Grimmjow Jaggerkack, le plus imprudent et le pluschiant de tout les espada ainsi que de tout hollow confondu, son pouvoir était grand mais sa cervelle en manquait beaucoup, Kuga n'avait que réciter en gros un fait, que personne ne devrait pas avoir peur de lui a Hueco Mundo sauf les plus haut placer, mais on dirait qu'un fait l'énervait.

*Un jour tu me le payera...Sexta de.....*

Grimmjow avait disparu soudainement, pendant ses penser noir, Kuga avait perdu la notion du temps et ses sens était endormis, il n'avait même aps entendue Grimmjow disparaitre de la surface du Hueco Mundo. Maintenant dans le corridor il ne restait que lui et son commandant mais celui-ci s'endormait ferme.

"Je retourne dans mes appartements Kuga, empêche Lilinette de venir me réveiller cette fois."

"...Je ferait de mon mieux...même si elle vas probablement entré d'une facon des plus étrange rien que pour vous reveiller...."

Kuga commencer à marcher dans le sens inverse, il s'avait ou était Lilinette et voulait suivre ses mouvements pour l'empêcher de rejoindre Stark et le reveiller, de toute façon il n'avait rien de mieux à faire.

*Grimmjow.....jespère pour toit que quelqu'un te détronera et tu tuera...comme sa on n'aura un enmerdeur de moin dans ce monde...en faite...on perdrera le roi des enmerdeurs....*

Kuga disparu alors dans un couloir sur la gauche menant dans le secteur est le Las Noches, la ou serait Lilinette, Fraction et amis de longue date.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discution dans les couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discution dans les couloirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les couloirs du Palais
» [JEU] WORMS HOLE : Contrôler le vaisseau dans les couloirs [Gratuit]
» Nakamura Lloyd, une Ombre fouineuse qui aime traîner dans les couloirs...
» couloirs aériens
» Etude sur les couloirs à orages.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Project :: RP : Hueco Mundo :: Hueco Mundo ~ Las Noches :: Couloirs-
Sauter vers: